Les Amis du VW LT - Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
PHILIPS – Machine à café dosette ...
Voir le deal
39.99 €

Historiquement correct, de Jean Sévilla

Aller en bas

Historiquement correct, de Jean Sévilla Empty Historiquement correct, de Jean Sévilla

Message  André Jeu 21 Avr - 7:08

Remise à l'heure des pendules de l'histoire

Ce gros livre paru en 2003 créa une polémique, et c'est la raison pour laquelle je me suis précipité pour l'acquérir..
Quoi de plus jubilatoire en effet qu'un bouquin qui savate l'arrière-train des idées reçues, des mensonges institutionnels et des tartuferies en tout genre?


L'auteur, Jean sévilla :

Rédacteur en chef adjoint au service culture du Figaro Magazine, il est devenu journaliste après des études de lettres à la Sorbonne, ce qui rend ses écrits très documentés et d'une belle tenue littéraire. On ne s'ennuie jamais à le lire, d'autant qu'il a choisi l'angle d'attaque particulier du chevalier blanc redresseur de vérités.
À côté de biographies et d'ouvrages historiques, il a publié Le Terrorisme intellectuel, Quand les catholiques étaient hors la loi, Moralement correct, Le Livre noir de la Révolution Française (ouvrage collectif), Liquider Mai 68? (ouvrage collectif)... Voilà une liste qui en dit long sur ses partis pris, de même les Prix du Livre Incorrect et Prix des Impertinents, destinés à récompenser un ouvrage « s'inscrivant à contre-courant de la pensée unique » qu'il a créés

Bref : lecture décapante garantie, ce qui est rare dans le tyrannique consensuel qui nous englue un peu trop à mon goût.

L'ouvrage :

L'Histoire n'est pas le récit chronologique de faits avérés, sans causes ni conséquences : telle qu'elle est racontée, elle répond davantage à une idéologique qu'à un besoin de savoir exactement les choses.; elle n'est pas neutre et il lui arrive d'étre de mauvaise foi, voire dissumulatrice ou mensongère. Que l'on songe seulement au génocide arménien nié par la Turquie, au mythe d'une Andalousie islamique tolérante, à la légende de l'expansion arabe comme vecteur du savoir grec en occident, aux seigneurs féodaux qui ouvraient le ventre de leur serfs pour se réchauffer les pieds au retour de la chasse et quantité d'autres calembredaines.

L'Histoire de France, quant à elle, a été fabriquée au XIX° siécle.
Il s'agit d'une suite d'événements choisis parmi d'autres, falsifiés parfois, en vue de justifier la Révolution française et l'abolition de l'Ancien régime qui en a résulté. Mais comme la chose ne s'est pas produite sans quelques abominations contraire à l'idéal révolutionnaire, il a fallu légitimer les exactions en discréditant le passé, en le rendant le plus abject et méprisable possible.
Il faut constater aujourd'hui que l'entreprise a grandement réussi; bien de fausses et ridicules assertions sont implantées dans l'inconscient collectif.
Qui de nos jours, par exemple, n'a entendu quelqu'un pousser des cris d'orfraie pour se plaindre d'un retour à l'obscurantisme moyen-âgeux à propos de tout et de rien? Alors que la prériode tant incriminée fut intellectuellement, artistiquement et scientifiquemnent effervescente et riche.

C'est à ce genre d'idées reçues que l'ouvrage de Jean Sévilla tord le cou, et on y prend en même temps qu'un grand plaisir la mesure de l'inculture de notre époque qui se rêve informée de tout parce qu'elle peut quérir n'importe quel renseignements du bout de son clavier informatique.

Jean Sévilla a rédigé 18 chapitres, chacun étant consacré à un fait majeur de notre histoire que l'on a sciemment tordu pour construire notre roman historique national. Cela va des idées fausses répandues à propos de la féodalité à celles qui ont cours au sujet de la guerre d'Algérie, en passant par les billevésées relatives aux Catahres, à l'Inquisition, la Terreur, la décolonisation etc,.
À leur lecture, attendez-vous à réviser votre jugement.
Et c'est d'alleurs l'objectif du bouquin déclaré en sous-titre : pour en finir avec le passé unique, à entendre dans le même sens que pensée unique en politique, celle que l'on nous assène continûment pour nous engourdir, quand bien même nous sommes déjà pas mal estourbis!

Un ouvrage passionnant pour qui aiment avoir les yeux desillés et qui détestent être manipulés pour la satisfaction d'enjeux politiques qu'on nous tait.

Librairie Perrin, 453 pages.

Présentation de l'éditeur

L'historiquement correct part du présent pour juger le passé. Dans cet état d'esprit, l'histoire n'est plus un objet d'étude serein. Elle devient un écran où se projettent toutes les passions contemporaines. L'historiquement correct pratique l'anachronisme (les événements d'hier sont évalués selon les critères d'aujourd'hui, et non sur les valeurs qui avaient cours à l'époque) et porte des jugements manichéens, le Bien et le Mal étant estimés à l'aune d'aujourd'hui. Ces vues simplistes, trop souvent relayées par la vulgarisation scolaire ou médiatique, faussent la complexité de l'histoire. En histoire, le mal n'est pas toujours où l'on dit, le bien n'est pas toujours où l'on croit.
André


_________________
Linux? Pas assez cher, mon fils!
André
André
Admin

Masculin Nombre de messages : 2799
Localisation : Le Pian Médoc Gironde
Emploi/loisirs : Retraité! Enfin!
Humeur : Vagabonde
Date d'inscription : 08/09/2007

http://apascual.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum