Les Amis du VW LT - Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-20%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
119.97 € 149.99 €
Voir le deal

L'homme qui voulait être heureux, de Larent Gounelle

Aller en bas

L'homme qui voulait être heureux, de Larent Gounelle Empty L'homme qui voulait être heureux, de Larent Gounelle

Message  André Ven 29 Juin - 16:31

Conte philosophique (?)

Plusieurs raisons m'ont poussé à acheter ce livre peu épais :
- le prix (4€),
- la composition en très larges caractères pour un confort de lecture accru ainsi que l'indique le dos de l'ouvrage,
- les échos favorables qui avaient accompagné sa parution
- et cette citation de Paris Match ornant la couverture "Une perle en train de se transformer en phénomène"

Oui, mais des succès de librairie surprenants, on en a connu d'autres, absolument inexplicables et tout à fait injustifiés. Celui-ci méritait-il sa rapide montée en mayonnaise? J'ai voulu voir.

L'argument.

L'ouvrage se présente comme un roman, mais la trame narrative est insignifiante : c'est un prétexte dont on aurait tout aussi bien pu se dispenser.
En vacances à Bali, un enseignement célibataire et mal dans sa peau va trouver un guérisseur renommé afin qu'il lui établisse un bilan de santé. C'est qu'au moment de regagner ses pénates, ledit enseignant ne se sent pas très enthousiaste à l'idée de reprendre le collier. Après examen, le verdict tombe : notre professeur est en bonne santé mais pas heureux. Veut-il être heureux? La bonne blague : évidemment, qui dirait non?

Le guérisseur, un vieillard doux et perspicace, comme on vient de le voir, est en fait un grand sage, évidemment pétri de philosophie asiatique, et qui plus est, parfaitement informé des sciences occidentales. Par des entretiens avec son patient, il va l'amener à la découverte de lui-même et de ce qui fait obstacle à son bonheur.
L'essentiel du livre tient dans ce dialogue, qu'on pourrait qualifier de maïeutique

L'idée vertébrale

Il s'agit d'une sentence attribuée à Bouddha et placée en exergue : "Nous sommes ce que nous pensons. Avec nos pensées nous bâtissons notre monde". C'est posé comme un postulat qui, par définition, ne se démontre pas. On va donc se contententer d'illustrer la chose pendant tout un dialogue factice qui débite des évidences avec parfois une certaine finesse puisqu'il peuvent apparaître comme pertinents, à première vue.

Mais au fond de tout, il n'y a que cette incantation consistant à dire qu'il suffit de positiver pour changer soi-même tout en changeant le monde extérieur. Il suffit d'avoir un autre regard sur soi, et les autres auront un autre regard sur vous. Cela est asséné en toute tranquillité, comme s'il était facile pour un dépressif ou un hypocondriaque, un boulimique ou un anorexique, un angoissé, un concupiscent, un jaloux, un avaricieux, un maniaque... que sais-je? de penser qu'il n'est pas cela pour ne plus l'être et devenir enfin heureux.

Le contenu :

Certains dialogues sont invraisemblables, assez mièvres, et pour tout dire cul-cul la praline. On ne s'ennuie quand même pas trop, parce que la lecture est facile, le jargon philosophique ayant été évité. Mais en fait de roman, il s'agit d'une espèce de propagande new-âge pour le développement personnel comme il a pu être à la mode voici quelques décennies, quand un grande enseigne commerciale en avait même fait un slogan majeur : positivez!

Pour résumer en quatre points :
1) Ce que l’on croit devient réalité
2) La vie résulte des choix que l'on fait, et l'on a toujours le choix, si minime soit-il
3) Il faut s'entourer de gens qui croient en vous et s'éloigner des autres si l'on veut que ses projets aboutissent
4) Il faut rester acteur de sa vie et ne jamais se croire victime des autres

Admettons.
Mais comment fait-on?
Comme pour un régime alimentaire, c'est la mise en pratique qui est difficile, pas l'énoncé

Pourquoi en parler?

D'abord, parce que ce bouquin a eu beaucoup de succès, et il était bon d'en chercher la raison, que je n'ai pas trouvée
Ensuite, parce que si quelqu'un veut avoir un aperçu rapide sur le développement personnel sans risquer de mourir englué dans les poncifs, les truismes et autres tautologies, il peut tabler sur le nombre de pages restreint de cet ouvrage.
Enfin, pour éviter à ceux qui sont allergiques à ce genre de fariboles de l'acheter sans savoir ce qu'ils encourent.

On peut le considérer comme une curiosité auquel on consacrera 2~3 heures de lecture ou, au contraire, on peut aisément s'en passer pour consacrer le même temps à redécouvrir des classiques.
Disons que s'il ne fait pas le bien qu'il promet, il ne fait pas de mal non plus. Accordons-lui aussi le bénéfice du doute, en supposant qu'en des moments d'affliction très douloureux, il parviendra peut-être à procurer un peu de baume au coeur du désespéré par ses propos lénifiants. Ce n'est déjà pas si mal.

L'auteur :

Sur un rabat de couverture, il n'est pas dit que Laurent Gounelle est écrivain, philosophe, psychologue ou romancier. Mais il est affirmé qu'il est un spécialiste du développement personnel, qui parcourt le monde à la rencontre de praticiens exceptionnels, qu'ils soient experts américains en neurosciences, shamans péruviens ou sages balinais. (sic)

Et tout s'éclaire, la roublardise apparaît au grand jour. Ce pseudo-roman est tout simplement une publicité pour les activités professionnelles de son auteur, qui nous démontre grâce à son énorme succès de librairie qu'on peut réussir à être heureux sans être vraiment écrivain. Il suffit de le vouloir.

Paraît-il

L’homme qui voulait être heureux , 259 pages en très gros caractères, Succès du Livre Confort, ou Editions Anne Carrière (2008) ou Pocket (2010) 168 pages

André

_________________
Linux? Pas assez cher, mon fils!
André
André
Admin

Masculin Nombre de messages : 2799
Localisation : Le Pian Médoc Gironde
Emploi/loisirs : Retraité! Enfin!
Humeur : Vagabonde
Date d'inscription : 08/09/2007

http://apascual.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum