Les Amis du VW LT - Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Le Cherche Bonheur, de Michael Zadoorian

Aller en bas

Le Cherche Bonheur, de Michael Zadoorian Empty Le Cherche Bonheur, de Michael Zadoorian

Message  André Mar 21 Mai - 12:37

Road movie à lire sans se casser la tête

L'histoire :

Ella et John sont au bout du rouleau. Lui ne s'en rend pas bien compte, il ne sait plus où il habite, ni ce qu'il vient de faire à l'instant même. Sa mémoire chancelle;  elle a pris la forme d'une ligne en pointillés, avec des interrompus plus ou moins longs dans une lucidité aléatoire, comme des accalmies opportunes dans la tourmente. Elle, n'a plus de cheveux, plus d'envie de subir une médecine inefficace, plus de force pour seulement marcher d'un point à un autre sans soutien. Mais elle a toute sa tête, bourrée de souvenirs agréables ou non, tristes ou illuminés, tout ce limon mémoriel qui constitue leur vie passée, la sienne avec John, même celle avant John, et les deux enfants qu'ils ont eus ensemble pour leur plus grand bonheur.  

Ils sont vieux. On ne sait pas leur âge au juste, pas loin des octantes sans doute.
Ella est en phase terminale d'un cancer quelconque, John s'enfonce de plus en plus dans le délabrement psychique d'une maladie d'Alzeihmer carabinée. Leur vie s'achève, on le sait dès les premières pages lues. L'histoire s'annonce alors très sombre et larmoyante, on craint de s'y aventurer, des fois qu'elle nous flanquerait le bourdon. Hé bien : pas du tout! Au contraire : Ella et John vont nous donner une leçon de vie en embarquant pour une ultime fois à bord du Cherche Bonheur.

Il s'agit du nom qu'Ella a donné à leur camping-car, leur bon vieux camping-car trentenaire maintenant, avec lequel ils ont parcouru les Etats Unis en tous sens. C'est Ella qui dirigent les opérations, John étant incapable de se projeter vers un but. Contre l'avis de ses médecins tortionnaires, de ses enfants beaucoup trop timorés et de la raison ordinaire, elle pousse son mari derrière le volant et en avant pour le dernier voyage!
John a presque tout oublié, sauf la façon de conduire. Il se tire à merveille des situations les plus délicates sur la mythique Route 66 qui doit les conduire de Detroit dans le Michigan, où ils habitent, au Disneyland de Californie.

La route fabuleuse est à l'image de leur vie.
Spacieuse par endroit, cahotique ailleurs, avec des tronçons disparus, enfouis sous des autoroutes nouvelles. Tout au long du trajet, tandis que la maladie gagne du terrain, Ella et John vont faire des rencontres, anodines ou dangereuses,et surtout se remémorer leur passé. On apprend ainsi qui furent ces gens-là avec lesquels nous avons pris place à bord du Cherche Bonheur : des gens ordinaires qui se sont aimés, qui ont fondé une famille, qui ont travaillé, qui ont cultivé la fidélité en amour et en amitié, qui ont vieilli, affaiblis par la maladie, et qui font un pied de nez à la mort avec leur dernière escapade.

Après avoir atteint le but fixé, et s'être dit adieu en une ultime union, il se donnent la mort par asphyxie au gaz d'échappement. John avait été endormi au valium; il ne s'est rendu compte de rien, comme la plupart du temps depuis que son esprit bat la campagne. Ella s'est laissée aller aux effets des pilules bleues, couchée à côté de son mari, satisfaite de tenir la promesse qu'elle lui avait faite, jadis, de ne jamais le placer en maison de retraite, ni de le laisser seul, sans elle.
Sans doute les retrouva-t-on se tenant par la main dans le Cherche-Bonheur immobilisé à jamais, comme eux.

Contre toute attente, il s'agit d'une histoire réjouissante.
Elle nous parle du droit fondamental à vivre sa vie en abondance, jusqu'au bout et à la finir avec dignité selon ses choix propres. La médecine qui s'acharne, les conventions sociales, les enfants qui infantilisent leurs parents dès qu'ils ont un boyau de travers, le politiquement correct aussi, tout cela en prend ici un vieux coup derrière les oreilles. Ce pourrait paraître une tocade de vieux cinglés, c'est l'affirmation que l'on peut rester soit-même jusqu'à la mort dès lors que l'on accepte d'en payer le prix.

Pour tout dire, c'est une histoire d'amour.
Mais on a guère l'habitude d'entendre conter les romances de gens de cet âge, que la société considère comme d'encombrants débris. Peut-être est-ce cela qui rend l'histoire si belle qu'on la jugerait volontiers incroyable.
Pourtant, une histoire semblable aurait été véritablement vécue par un vieux couple de camping-caristes français, que l'on aurait retrouvés, après plusieurs jours de recherche, tout au fond d'un parking d'autoroute andalou, enlacés sur la couche  qui aurait accueilli leur suicide commun. Conditionnel de prudence, mais certitude d'une mort sans violence et sans effraction du camping-car avec lequel ils revenaient d'Afrique.

L'auteur :

Michael Zadoorian
est américain. Né à Detroit, il y aurait vécu toute sa vie. Auteur de deux romans et d'un recueil de nouvelles, il écrit aussi dans différents magazines littéraires. Je n'en sais guère plus.

En conclusion

Un critique littéraire américain écrit dans Usa Today à propos du Cherche Bonheur (The Leisure Seeker) "C'est Sur la Route, de Kerouac, avec des phrase plus courtes et un peu moins de drogue et de sexe". C'est ce qu'on peut lire en quatrième de couverture de l'édition française.  C'est court mais suffisamment élogieux pour qu'il ne soit pas nécessaire d'en rajouter.
Personnellement, je l'ai trouvé un peu long et il me semble qu'un format plus condensé n'aurait pas nui au propos, dès que l'on comprend l'issue très prévisible. Cependant, il ne m'a jamais paru ennuyeux.

À lire en camping-car, par tous ceux qui n'ont pas encore saisi entièrement quel outil à bonheur ils ont la chance de piloter.

Le Cherche Bonheur, Michael Zadoorian
Paru en 2010 pour la traduction française très vivante de JF Merle
260 pages
Éditions Fleuve Noir

PS : je remercie Myosette de m'avoir fait découvrir ce bouquin

_________________
Linux? Pas assez cher, mon fils!
André
André
Admin

Masculin Nombre de messages : 2799
Localisation : Le Pian Médoc Gironde
Emploi/loisirs : Retraité! Enfin!
Humeur : Vagabonde
Date d'inscription : 08/09/2007

http://apascual.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum