Les Amis du VW LT - Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -43%
PHILIPS – Machine à café dosette ...
Voir le deal
39.99 €

En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut

Aller en bas

En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut Empty En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut

Message  André Jeu 20 Oct - 6:29

Roman délicieux qui (re)donne du plaisir à lire

C'est une jolie découverte estivale, celle d'une pépite qui scintille de mille feux, dont il est question ici. Je ne connaissais ni l'auteur ni le nom de l'ouvrage, et je l'ai téléchargé pour ma liseuse presque par inadvertance. Bien m'en a pris, puisque deux mois après l'avoir refermée, et lue deux fois de suite, l'histoire racontée continue de résonner en moi, comme un écho qui ne veut pas se dissoudre.

L'auteur :
On n'en connaît pas grand chose, et son roman présenté comme une autobiographie, fantasmée sans aucun doute, nous en dit plus long. Mais est-ce important? On sait qu'il est né en 1980, qu'il n'a pas vraiment suivi de cursus scolaire, qu'il a travaillé dans l'immobilier, dans une entreprise de détermitage, un hôpital, une maison d'édition comme homme à tout faire, cueilleur de fleur de sel à Guérande... tout en ayant toujours voulu écrire. En attendant Bojangles est son premier ouvrage publié. C'est Finitude, maison sise au Bouscat, près de Bordeaux qui s'en est chargé. Grâces lui soient rendues.

L"histoire :
Mister Bojangles est une chanson de Nina Simone, qu'elle distillait de sa voix profonde, légèrement éraillée. Lorsque Georges et Georgette s'échappent de la sauterie où ils viennent de se rencontrer, ils s'arrêtent de nuit dans une chapelle déserte et se marient sans prêtre avec en fond sonore la chanson de Nina Simone fusant de l'autoradio de leur auto décapotable. C'est le début d'un amour fou, pour ne pas dire dingue, qui les entraînera dans une vie extravagante, eux, le petit garçon qui ne va pas tarder à naître, un oiseau exotique présenté comme une grue de Numidie et un sénateur ami qui sera de toute les fêtes. L'oiseau est appelé mademoiselle Superfétatoire "parce qu'elle ne sert à rien", le sénateur est nommé affectueusement "l'Ordure", et Georgette ne s'appelle ainsi que tous les 15 février, le lendemain de la Saint Valentin; le reste du temps son mari lui octroie un prénom différent chaque matin. L'Ordure est "l'ami le plus cher" de George, "parce que l'amitié ça n'a pas de prix".
Dans cette vie tourbillonnante, on a fermé la porte aux conventions et aux obligations administratives. Le courrier n'est jamais ouvert et s'entasse au point de constituer un monticule moëlleux dans lequel on pourrait plonger comme dans un édredon. Sur le carrelage en grand damier noir et blanc, on joue aux dames avec des poufs comme pions. Et toute cette fantaisie, toutes les péripéties, sont rythmées par Mr Bojangles que joue un tourne-disque réservé à cet usage exclusif, parce que pour cette chanson-là, il faut bien "un diamant pour la jouer." C'est leur chanson qui les transporte toujours à l'instant initial des serments, la chanson sur laquelle George et Georgette dansent "le slow des sentiments" chaque fois qu'ils débordent d'amour, c'est-à-dire tout le temps, ce temps qui passe en coktails, en repas, en fêtes et en voyage
Et parce qu'un jour quelqu'un affirme à Georgette qu'un château en Espagne est une chimère, elle convainc Georges d'acquérir un château en Espagne pour détromper cet impertinent. C'est une occasion supplémentaire de voyager encore, de festoyer, d'inviter les amis, le sénateur en premeir dont l'unique ambition est de grossir au point de parvenir à maintenir son assiette sur sa bedaine. Les têtes tournent, s'étourdissent et celle de Georgette s'égare, mais ce ne sont ni les coktails ni le slow des sentiments qui en sont la cause.
Alors le cours des choses devient rocambolesque et s'achemine vers une fin qui ne reniera pas les promesses échangées de nuit, à la chapelle au clair de lune.

Le style :
C'est une histoire à deux voix. D'abord celle du petit garçon qui raconte d'une façon drôle ce qu'il voit et vit, qui lui paraît naturel, jamais aberrant. À tort ou à raison, j'ai pensé  à "La vie devant soi", d'Emile Ajar. Ensuite c'est la voix du père, lucide, qui sait bien comment tout cela finira; le ton est plus mélancolique, avec un arrière fond de douleur contenue. L'auteur du livre n'annonce-t-il pas la couleur en plaçant en exergue cette sentence de Ch Bukowsky : "Certains ne deviennent jamais fous...Leurs vies doivent être bien ennuyeuses"?
Cependant, c'est un roman gai, plein de fraîcheur et d'inventions, qui donne vraiment du plaisir.  Comme "L'écume des jours" de Boris Vian auquel on peut penser, tant la fantasie des événements et la force des sentiments qui anime les personnages me paraissent de la même veine
Le récit est bref, à peine 106 pages, mais comme à déguster un miel d'artisan ou un vin capiteux, la quantité limitée suffit à combler nos capcités émotionnelles. L'ivresse est tout de suite là, et vous voilà euphorique, peinard dans votre coin, tout au contentement de vivre les folies de ces personnages sans plus penser à la réalité du monde


Au final :

La couverture est à l'image du livre. Sobre et sophistiquée, un brin surannée, avec cette femme entraînant l'homme dans une danse amoureuse à l'image de sa folie, qu'il accepte avec ferveur. Ne nous prévient-il pas, dès la page 24 : "Le temps d'un coktail, d'une danse, une femme folle et chapeautée d'ailes, m'avait rendu fou d'elle en m'invitant à partager sa démence"

En attendant Bojangles, d'Olivier Bourdeaut Bojang10

On aura compris, sans doute, combien j'ai apprécié ce bouquin plein de charme, et c'est avec enthousiasme que je le recommande aux amateurs de littérature, sensibles à la joliesse de notre langue lorsqu'elle est aussi bien utilisée, et qui savent être empathiques avec des personnages de roman.

André

_________________
Linux? Pas assez cher, mon fils!
André
André
Admin

Masculin Nombre de messages : 2799
Localisation : Le Pian Médoc Gironde
Emploi/loisirs : Retraité! Enfin!
Humeur : Vagabonde
Date d'inscription : 08/09/2007

http://apascual.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum